inform.gif (70 octets) Base de registre : les vieux trucs qui fonctionnent toujours

Même si Windows XP est bien différent de ses prédécesseurs, il conserve toutefois quelques points communs sur le plan de la base de registre qui permettent d'exploiter ou de déclencher des fonctionnalités peu ou pas accessibles via l'interface graphique. La liste suivante constitue un simple rappel de bidouilles bien connues.

1) Accélération du Menu Démarrer : allez savoir pourquoi, le menu Démarrer continue de s'afficher à la vitesse hallucinante de 400ms par défaut. Pour lui donner un peu de tonus allez à la clef : HKEY_CURRENT_USER\Control Panel\Desktop et créez ou modifiez la valeur de la chaîne "MenuShowDelay". La valeur "0" permet d'avoir un menu qui réagit immédiatement.

2) Icônes des Raccourcis : par souci d'ordre esthétique, certains utilisateurs préfèrent ne pas afficher les icônes de raccourcis symbolisés par une flèche : allez à la clef HKEY_CLASSES_ROOT\lnkfile et supprimer ou renommer la valeur IsShortcut.

3) Titre de MSIE 6 : à la clef HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Internet Explorer\Main et modifier la valeur WindowsTitle afin de donner le titre que vous voulez à la barre de titre de MSIE. Là encore, c'est également modifiable via la Console de Stratégie de Groupe (gpedit.msc) | Configuration de l'Ordinateur | Paramètres Windows | Maintenance de Internet Explorer où on accède d'ailleurs à quelques paramètres supplémentaires.

4) Autologon : que ce soit dans une machine faisant partie d'un domaine ou non, on peut automatiser l'ouverture de la session sans saisie du nom d'utilisateur et du mot de passe. En soit, ce n'est d'ailleurs pas une bonne idée du point de vue de la sécurité. Il faut créer plusieurs valeurs dans la clef suivante : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\Winlogon
La première est AutoAdminLogon (REG_SZ) qui sera placée sur 0 ou sur 1 pour activer l'ouverture automatique. Les autres valeurs sont :
DefaultUserName pour le nom d'utilisateur
DefaultPassword pour le mot de passe associé
DefaultDomainName qui indique le nom du domaine (s'il y a lieu)

Sauvegardez et rebootez. Notez en outre que le mot de passe apparaîtra en clair dans la base de registre...

5) Alias de programmes : lorsqu'on a l'habitude de lancer des applications par la ligne de commande (du genre Regedit.exe), il est parfois fastidieux d'épeler le nom exact du programme souhaité (même si l'historique de la commande Exécuter est là pour nous aider). Le plus simple c'est donc de créer un alias, autrement dit un nom, qui une fois appelé lancera effectivement le programme original. Par exemple, on décide d'appeler "Bdr" pour lancer l'éditeur de la base de registre (Regedit.exe).

Pour cela, on se rend à la clef HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\App Paths
Sous cette clef, vous constatez qu'il existe de nombreuse sous-clefs qui portent les noms de fichiers exécutables. Ca signifie tout simplement que vous pourriez lancer vos application qui y sont répertoriées en les appelant par le nom de la sous-clef correspondante (sans même préciser "l'exe", juste le nom).
Créez donc une nouvelle sous-clef sous App Paths et donnez-lui le nom Bdr.exe (pour notre exemple). Dans le panneau de droite, modifier la valeur par défaut pour lui donner le bon chemin : "c:\windows\regedit.exe"
Fermez l'éditeur de la base de registre.
Vous pouvez immédiatement vérifier si ça fonctionne en faisant Démarrer | Exécuter : "bdr"

etc. [à compléter]


Mis en ligne le 10 novembre 2001 / Dernière modification : 10-11-2001